Chine

Collection by Jonathan Custeau

7 
Pins
 • 
8 
Followers
Jonathan Custeau
Le Bourlingueur: Touriste docile

Touriste docile

Pingyao J'ai atteint ma dernière destination en Chine. Je suis maintenant dans la capitale, Pékin, pour encore une semaine. Il est bon de savoir qu'on a un peu de temps devant soi, même si, en route, j'ai commencé à me dire qu'il faudrait que je réduise la longueur de mes séjours si je veux toujours respecter le plan de départ, soit celui de visiter une vingtaine de pays. Je dois donc remercier mon Lonely Planet d'avoir fait une erreur monumentale en inscrivant la réserve de pandas à…

Le Bourlingueur: Touriste docile

Touriste docile

Pingyao J'ai atteint ma dernière destination en Chine. Je suis maintenant dans la capitale, Pékin, pour encore une semaine. Il est bon de savoir qu'on a un peu de temps devant soi, même si, en route, j'ai commencé à me dire qu'il faudrait que je réduise la longueur de mes séjours si je veux toujours respecter le plan de départ, soit celui de visiter une vingtaine de pays. Je dois donc remercier mon Lonely Planet d'avoir fait une erreur monumentale en inscrivant la réserve de pandas à…

Le Bourlingueur: Renâcler pour la dernière fois

Renâcler pour la dernière fois

Gilly au Temple du ciel avec Tua, son amie finlandaise. Haaaaaaaaa! Fini la Chine. Pas que je n'aie pas aimé. Mais il sera bénéfique de changer d'air un brin. Et changer d'air, c'est le cas de le dire. Quoique je ne suis pas certain qu'il y aura moins de smog au Japon. Ceci dit, si j'ai été peu bavard ces derniers jours, c'est que mon proxy me permettant de bloguer ne fonctionnait pas à son plein rendement. Je ne parvenais donc qu'à effectuer de courtes mises à jour quand j'étais chanceux…

Le Bourlingueur: Vèrry Goode! (sic)

Vèrry Goode! (sic)

Besoin de présentation? Les Chinois maîtrisent l'art de négocier... Pas nous... Pas en commençant, du moins. Mais on finit par développer. Et on espère arriver à établir la valeur des trucs qu'on achète, même si on a toujours un peu le sentiment qu'on aurait pu payer moins. Ceci dit, la Chine est probablement un bon endroit pour commencer, puisqu'on ne négocie généralement que dans les marchés. J'ai commencé doucement, pour des cartes postales. J'avoue que ce n'était pas une bonne idée…

Le Bourlingueur: Une muraille du langage

Une muraille du langage

Hangzhou La Chine est sans aucune doute le pays le plus épuisant que j'ai visité jusqu'à maintenant. Parce qu'il faut beaucoup d'énergie, particulièrement quand on voyage seul, pour se débrouiller dans un pays où on ne vous comprend pas. Ou presque pas. Il faut essayer de comprendre, en plus de tous ces trucs habituels dans une nou velle ville : ne pas se perdre, comment fonctionne le métro, surveiller son portefeuille, trouver une épicerie... J'ai déjà vécu une expérience semblable en…

Le Bourlingueur: Simple divertissement

Simple divertissement

Andreas travaille fort pour réussir une bonne photo Il est déjà établi qu'une portion importante des voyages réside dans les rencontres que nous faisons. Ainsi, les souvenirs qui resteront le plus longtemps ne sont pas toujours ceux que l'on grave en visitant des lieux très connus. Ainsi il y a quelques jours, j'ai passé la soirée avec un autre voyageur qui logeait à mon auberge pour une seule nuit. Pas le temps de voir Shanghai, dans son cas. Alors nous avons pris une marche de santé…

Le Bourlingueur: La saga du visa chinois

La saga du visa chinois

Victoria Peak, Hong Kong Aura le visa? Aura pas le visa? On verra! Moi qui pensais que ce serait plus simple d'obtenir un visa chinois à Hong Kong... Plus rapide peut-être, mais plus simple, pas certain. J'ai volé de Sydney à Taipei, puis vers Hong Kong. Suffisamment long pour perdre un peu la notion du temps. Je suis donc arrivé à destination en matinée avec l'intention de déposer ma demande de visa dans la journée. Après vérification, le bureau qui reçoit les demandes est situé près de mon…